Benjamin Freudenthal dessine depuis sa plus tendre enfance. Fasciné par la magie des scènes d’aviation représentées sur les boites de maquettes de son enfance, son cœur oscille entre les avions et les autos. Il explique que pour qu’une peinture soit réussie, le paysage importe plus que le sujet : « Si vous captez la température de l’air, l’instant de la journée (à l’heure près), et la vitesse d’une voiture, alors vous êtes en présence d’une peinture de grande qualité. Il reste encore l’originalité de la composition, facteur déterminant, pour que tous les ingrédients soient réunis »