Filtrer par

Marques
Prix
Echelle
Variante
Filtres

Créée en 1906 par le chevalier Vicenzo Florio, La Targa Florio est la plus ancienne course automobile du monde. Elle se déroule en Sicile. Le nom Targa vient du trophée reçu par le vainqueur : une plaque (Targa en italien) gravée par le célèbre Maître verrier et bijoutier français René Lalique.

Le tracé du circuit est le plus grand du monde : 72 km par tour. Avec en moyenne un virage tous les 90 mètres, c’est plus de 1000 virages par tour qu’il faut négocier !

La route part du bord de la mer et s’enfonce rapidement dans les terres de Sicile avec des successions de montées et descentes et des traversées de villages. Elle offre toutes les difficultés possibles. Tandis que de nombreux pilotes n’ont jamais voulu ou osé y participer, d’autres y ont inscrit leur plus belle et plus difficile victoire. Imaginez : tourner avec des prototypes sur routes ouvertes ! des bolides comme les Porsche 908, capables de tutoyer les 300 km/h, y côtoient des camions, des piétons, des cyclistes, des troupeaux de chèvres ou encore des chiens errants ! En général débordé, le service d’ordre se range aux cotés des spectateurs.

Le travail de reconnaissance est fastidieux et déterminant. Il faut être minutieux, noter toutes les bosses, les lignes, les courbes, les ponts, et il faut faire des dizaines de tour de reconnaissance pour se mettre en tête les 72 km. Il s’agit plus d’un rallye. Les pilotes habitués aux circuits doivent concilier avec l’asphalte qui se désagrège. Les têtes à queue et les sorties de routes sont fréquents.

Pourtant, les accidents graves sont rares. Miraculeusement, en 57 éditions, seuls 2 pilotes ont perdu la vie.

« C’est délicieusement fou » dira Jacky Ickx au sujet de la course, « l’ambiance est fabuleuse ». En effet, de nombreux siciliens ne vivent que pour « La Targa ».

Dans ce contexte très particulier, la ferveur populaire peut s'exprimer librement. En 1973, ce n'est pas la favorite des tifosi, la mythique Lancia Stratos de Sandro Munari, qui l'emporte, mais bel et bien la Porsche 911 Carrera RSR de Muller et van Lennep, au terme d'une course d'anthologie qui verra plus de la moitié des concurrents abandonner. Avec cette victoire, c'est l'expérience qui parle : Porsche en effet s'est spécialisé très tôt dans ce type de courses, sur lesquelles il s'est appuyé pour bâtir son exceptionnel palmarès sportif.