Né à un jet de pierre du circuit de Francorchamps, Benoît Deliège a, dès son enfance, été bercé par l’ambiance fascinante de la compétition automobile. Il vécut son premier grand prix à l’âge de cinq ans au pied du légendaire anneau ardennais.

 

Captivé très tôt pour le dessin en général, il suit des cours supérieurs d’Arts Graphiques à l’Institut Saint-Luc à Liège. En 1994 le Motor Union découvre son talent pour la peinture automobile. Il signe cette année là l’affiche du Liège-Rome-Liège. La passion est lancée !

Rapidement, d’autres affiches et de nombreuses autres oeuvres suivront et, le succès allant en grandissant, il édite ses premières reproductions en tirages limités. S’adonnant avant tout à la peinture par simple plaisir, Benoît Deliège honore aussi des commandes pour des noms prestigieux, tels que Henri Pescarolo, Jurgen Barth ou les Ferrari Owners Club de Belgique et Luxembourg.

 

De nombreux pilotes ont déjà apposés leur signature au bas des ses éditions limitées, attestant ainsi de la grande qualité du travail artistique et conférant à celles-ci une haute valeur de collection. Parmis ces pilotes, citons Jacky Ickx, Sirling Moss, Mario Andretti, Jochen Mass, Henri Pescarolo, Derek Bell, Paul Frère ou encore Eric van de Poele.

 

Combinant avec bonheur le réalisme et l’interprétation graphique, Benoît illustre des scènes de courses chargées d’émotion, nous faisant revivre ainsi l’aspect saisissant, dangereux voire tragique du sport automobile. Avec le rendu surprenant qu’il parvient à donner à l’aquarelle, à l’acrylique ou au crayon.

 

C’est ici que la sensibilité de l’artiste se révèle, et qu’il restitue si bien ce sport que nous aimons tous. Benoît Deliège fait partie des tout grands artistes en ce domaine particulier et spectaculaire qu’est l’art automobile.